Les caractéristiques des serviteurs du Tout-Miséricordieux: troisième caractéristique

0

Shaykh AbderRazzâq al Abbâd: Allâh Azza wa Jall a dit {qui disent : «Seigneur, écarte de nous le châtiment de l’Enfer». – car son châtiment est permanent. Quels mauvais gîte et lieu de séjour !}. 

Les serviteurs du Tout-Miséricordieux, malgré leur bienfaisance par les œuvres et leur dévotion à Allâh Tabâraka wa Ta’âlà, craignent et sont terrifiés par le châtiment et le courroux d’Allâh. Et tel est la manière d’être des croyants accomplis. Comme l’a dit Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà {qui donnent ce qu’ils donnent, tandis que leurs cœurs sont pleins de crainte [à la pensée] qu’ils doivent retourner à leur Seigneur},c’est-à-dire qu’ils fournissent ce qu’ils fournissent comme adorations et obéissances et dans le même temps, leur cœur craint que leurs œuvres ne leur soient rejetées et que ne les atteigne, suite à cela, le châtiment d’Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà. 

Il s’agit là d’une des caractéristiques grandioses des serviteurs du Tout-Miséricordieux, à savoir qu’ils perfectionnent leurs œuvres et en même temps, ils sont terrifiés qu’elles ne soient pas acceptées d’eux.

Aicha, qu’Allâh l’agrée, a dit : « j’ai interrogé le messager d’Allâh ﷺ au sujet de ce verset {qui donnent ce qu’ils donnent, tandis que leurs cœurs sont pleins de crainte}, s’agit-il de ceux qui consomment de l’alcool ou qui volent. Il répondit « non, ô fille d’as-siddîq. Il s’agit plutôt de ceux qui jeûnent, prient et donnent l’aumône et qui craignent que cela ne soit pas accepté d’eux ». (1)

Al Hassan al Basrî, qu’Allâh lui fasse miséricorde, a dit « le croyant a réuni la bienfaisance et l’inquiétude. Alors que l’hypocrite a réuni la malfaisance et le sentiment de sécurité », puis il récita {ceux qui, de la crainte de leur Seigneur, sont pénétrés} (2).

Ainsi, l’hypocrite, et le refuge est auprès d’Allâh, corrompt l’œuvre tout en se sentant en sécurité devant le châtiment d’Allâh, n’étant guère pénétrés de crainte. Tout le contraire du croyant. Ainsi, la crainte du châtiment d’Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà les empêche de perpétrer les désobéissances. Tout comme l’espoir en la miséricorde d’Allâh le pousse à abonder en vertus et rapprochements d’Allâh Jalla wa Alà. Il Ta’âlà a dit {ceux qu’ils invoquent, cherchent [eux-mêmes], à qui mieux, le moyende se rapprocher le plus de leur Seigneur. Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment. Le châtiment de ton Seigneur est vraiment redouté}.

Et l’allocution des serviteurs du Tout-Miséricordieux dans l’invocation précédente {«Seigneur, écarte de nous le châtiment de l’Enfer»}inclut également l’invocation d’éloigner les causes conduisant au châtiment de l’enfer, en accordant au serviteur d’en être écarté. Comme il est authentifié que le Prophète ﷺ a enseigné à la mère des croyants Aicha, qu’Allâh l’agrée, d’invoquer en disant « ô Allâh, je Te demande le paradis et toute parole ou tout acte qui en rapproche ; et je me réfugie auprès de Toi contre l’enfer et toute parole ou tout acte qui en rapproche ». (3). Et leur parole {car son châtiment est permanent}, c’est-à-dire constant, inhérent, intense ; et {quels mauvais gîte et lieu de séjour !} signifiant quel mauvais gîte et quelle mauvaise éternité.

En traduction relative et approchée du sens des versets

(1) Rapporté par at Tirmidhî dans son Jâmi’ numéro 3175, shaykh Al Albânî l’a jugé authentique dans « assilsila s-sahîha » numéro 162

(2) Rapporté par at Tabarî dans son tafsîr (68/17)

(3) Rapporté par Ibn Majah dans son sunan numéro 3846 et jugé authentique par Al Albânî dans « assilsila s-sahîha » numéro 1542

Partager l'article sur :

Les commentaires sont fermés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!