Le juste milieu en religion

0

Shaykh Ibn l-Utheymîne a été interrogé sur ce qui était voulu par « le juste milieu en religion » ?

Il répondit en disant : le juste milieu en religion est que la personne n’y exagère pas en outrepassant les limites fixées par Allâh Azza wa Jall et qu’elle ne la néglige pas arrivant alors à un niveau moindre que ce qu’Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà a délimité.

Le juste milieu en religion est de se cramponner à la conduite du Prophète ﷺ, l’exagération en religion est d’outrepasser cette conduite et la négligence est de ne pas l’atteindre.

Par exemple : un homme dit « vouloir prier toute la nuit et ne pas dormir le jour durant ; étant donné que la prière fait partie des meilleures adorations, j’aimerai alors prier toute la nuit ». Nous répondons : « cela est une exagération dans la religion d’Allâh et cela n’est guère juste ». Au temps du Prophète ﷺ, il est advenu ce genre de choses. Un groupe de personnes se réunit et l’un dit « moi, je prierais toute la nuit et ne dormirais pas » ; un autre dit «moi, je jeûnerais sans rompre le jeûne » ; et un troisième dit « moi, je ne me marierais pas ». Cela parvint au Prophète ﷺ qui dit alors « Qu’ont les gens à dire telles et telles choses ? Quant à moi, je jeûne et romps le jeûne ; je prie et je dors ; et je me marie. Celui qui se détourne de ma sunna ne fait pas partie de moi». Ainsi, ceux-là ont exagéré dans la religion et le Messager ﷺ s’innocenta d’eux car ils se détournèrent de sa sunna qui contient jeûne et rupture du jeûne, veillée en prière et sommeil ainsi que d’épouser les femmes.

Quant au négligent, il s’agit de celui qui dit « je n’ai pas besoin d’accomplir de surérogatoires, je ne fais donc aucun surplus et je ne m’en tiens qu’aux obligations ». Et il se peut même qu’il soit négligent dans les obligations. Il s’agit donc d’insouciance.

Quant au modéré, c’est celui qui chemine sur ce sur quoi était le Messager ﷺ ainsi que ses califs bien guidés.

Autre exemple : trois hommes font face à un débauché. Le premier dit : « je ne saluerai pas ce débauché ; je vais le boycotter, m’éloigner de lui et ne pas lui adresser la parole ». Le deuxième dit : « je marcherai avec ce débauché, le saluerai, je lui sourirai, l’inviterai chez moi et répondrai à son invitation. Je le considèrerai comme je considère un homme pieux ». Et le troisième dit : « je détesterai ce débauché pour sa débauche et je l’aimerai pour sa foi. Je ne le boycotterai pas à moins que le boycott ne puisse être cause de son amendement. Si tel n’est pas le cas mais que le boycott aura plutôt comme effet de l’enfoncer dans sa débauche alors je ne le boycotterai pas ».

Nous disons alors que le premier est un intempérant qui fait preuve d’extrémisme, le deuxième est un intempérant qui fait preuve de négligence et le troisième fait preuve de tempérance. Et nous disons de même pour toutes les adorations et interactions humaines. Les gens sont en cela soit négligents soit extrémistes soit modérés.

Et troisième exemple : un homme soumis à son épouse, qui le mène par le bout du nez. Il ne lui interdit aucun péché et ne l’oriente vers aucune vertu. Elle a toute emprise sur sa raison et c’est elle qui est devenue la personne qui est en charge de lui. Et un autre homme qui est tyrannique, orgueilleux et arrogant envers son épouse. Il ne se préoccupe guère d’elle, il la considère moindre qu’un domestique. Et un troisième homme qui est au juste milieu : il agit avec elle comme Allâh l’a ordonné, ainsi que Son Messager {Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance} (trad relat s.2, v.228), « qu’un croyant ne déteste pas une croyante. S’il déteste un de ses comportements, il sera satisfait par un autre de ses comportements ». Ce dernier est donc modéré, le deuxième étant extrémiste dans son agissement envers son épouse et le premier étant négligent.

Et transposes sur cela tous les autres actes et adorations.

Partager l'article sur :

Les commentaires sont fermés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!