Il se peut qu’Allâh sorte de ce que tu détestes énormément de bien: l’histoire du mariage du père de l’imâm Mâlik, qu’Allâh lui fasse miséricorde

0

Shaykh Soulaymâne Ar Rouhaylî: Allâh Azza wa Jall a dit {si vous avez de l’aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose où Allâh a déposé un grand bien} (trad relat), l’époux peut voir de son épouse une chose qu’il a en aversion, mais Allâh placera pour lui en cette épouse énormément de bien. Et le musulman ne manque point de bien. 

Il a été mentionné qu’Anas, le père de (l’imâm) Mâlik qu’Allâh leur fasse miséricorde, avait épousé une femme qu’il n’avait jamais vu avant leur première nuit de noces. Lorsqu’il entra auprès d’elle, il ne vit guère en elle ce qu’il appréciait en terme de beauté. Et c’est comme s’il l’eut en aversion. 

La femme était une femme vertueuse. Elle s’assit devant lui et dit « il se peut qu’Allâh sorte, pour toi, énormément de bien de ce que tu as en aversion ». Lorsqu’il vit son intelligence, il fut attiré par elle et consomma le mariage avec elle. Et elle lui enfanta un imâm des imâms de cette dounia, l’imâm Mâlik bn Anas, qu’Allâh lui fasse, à lui ainsi qu’à tous les autres imâms des musulmans, miséricorde. 

Partager l'article sur :

Les commentaires sont fermés.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!